Qu'est-ce que le bracketing

Qu’est-ce que le bracketing ?

Le bracketing est une technique de photographie qui consiste à prendre plusieurs clichés d’une même scène en ajustant systématiquement certains paramètres entre chaque prise.

Cette technique de prise de vue avancée permet aux photographes de capturer différentes expositions de leur sujet, facilitant ainsi l’obtention d’un résultat final optimal. En effet, les images obtenues peuvent ensuite être fusionnées grâce à des logiciels spécialisés, révélant ainsi toute la dynamique et les nuances de la scène photographiée.

Différents types de bracketing en photographie

Pour mieux comprendre cette méthode, il convient de se pencher sur les différents types de bracketing existants. Bien que les approches varient selon les besoins spécifiques de chaque photographe, on peut identifier trois principales techniques :

Bracketing d’exposition (AEB)

Le bracketing d’exposition, ou AEB (pour Automatic Exposure Bracketing), est la forme la plus courante de cette pratique. Elle vise à prendre une série d’images avec des expositions différentes, généralement une image surexposée, une sous-exposée et une correctement exposée. Cette approche permet de pallier les limitations des capteurs numériques en termes de gamme dynamique, c’est-à-dire la capacité à enregistrer simultanément des détails dans les zones claires et sombres d’une scène.

L’AEB est particulièrement utile dans les situations où les contrastes de lumière sont extrêmes, par exemple lorsque vous photographiez un paysage avec un ciel très lumineux et une partie ombragée au premier plan. En combinant ensuite les différentes expositions grâce à la technique du HDR (High Dynamic Range), le photographe peut obtenir un rendu final détaillé et équilibré, qui correspond davantage à ce que l’œil humain est capable de percevoir.

Bracketing de mise au point (FBB)

Le bracketing de mise au point, ou FBB (pour Focus Bracketing), concerne la profondeur de champ, c’est-à-dire la zone de netteté d’une image. Cette technique consiste à prendre plusieurs clichés en variant la distance de mise au point entre chaque prise de vue. Elle est particulièrement utile pour les photos macro, où il est souvent difficile d’obtenir une profondeur de champ suffisante pour capturer tous les détails d’un sujet.

En superposant ensuite les images à l’aide d’un logiciel de traitement photo, on obtient un résultat final net dans toutes les zones souhaitées. Le bracketing de mise au point permet ainsi de jouer sur la profondeur de champ et d’étendre la zone de netteté bien au-delà des possibilités offertes par les objectifs traditionnels.

Bracketing de balance des blancs (WBB)

Le bracketing de balance des blancs, ou WBB (pour White Balance Bracketing), vise quant à lui à ajuster la température de couleur de l’image lors de la prise de vue. Cette méthode s’avère utile lorsque la balance des blancs automatique de l’appareil photo ne parvient pas à reproduire les couleurs réelles d’une scène. Dans ce cas, le photographe prendra plusieurs clichés en variant la balance des blancs, afin d’obtenir un rendu final qui corresponde au mieux à l’atmosphère souhaitée.

Lire aussi  Mise au point : comment obtenir une image nette à tous les coups ?

Comment réaliser un bracketing ?

Pour mettre en pratique cette technique, il vous faudra tout d’abord disposer d’un appareil photo doté d’une fonctionnalité de bracketing. La plupart des reflex numériques et des appareils hybrides modernes proposent cette option, souvent accessible directement depuis le menu principal ou via un bouton dédié sur le boîtier. N’oubliez pas de consulter le manuel d’utilisation de votre appareil pour connaître les étapes spécifiques à suivre.

Réalisation d’un AEB

Pour effectuer un bracketing d’exposition, assurez-vous dans un premier temps que votre appareil est bien réglé en mode A (priorité à l’ouverture) ou S (priorité à la vitesse). Une fois cette précaution prise, accédez au menu de bracketing et sélectionnez l’option « AEB » ou « Expo ». Vous pourrez alors ajuster le nombre d’images à prendre ainsi que l’écart d’exposition entre chaque cliché, généralement exprimé en IL (Indice de Lumination).

Il est recommandé de réaliser au moins trois prises de vue : une correctement exposée, une sous-exposée et une surexposée. Toutefois, n’hésitez pas à choisir un nombre d’images plus élevé et des écarts d’exposition plus importants si vous pensez que votre scène présente de forts contrastes. Pensez également à utiliser un trépied pour éviter les flous de bougé lors des prises de vue successives.

Réalisation d’un FBB

Dans le cas du bracketing de mise au point, la procédure varie légèrement en fonction des appareils. Certains proposent une option « FBB » directement accessible depuis le menu, tandis que d’autres nécessitent de passer en mode macro ou manuel. Une fois cette étape franchie, il vous suffira de sélectionner l’intervalle de mise au point et le nombre de prises de vue souhaitées, puis de déclencher la prise de vue automatique.

Compte tenu de la faible profondeur de champ qui caractérise généralement les photos macro, veillez à effectuer vos réglages avec précision. L’utilisation d’un trépied est également essentielle pour stabiliser l’appareil et garantir des images nettes sur toute la zone souhaitée.

Réalisation d’un WBB

Enfin, pour réaliser un bracketing de balance des blancs, accédez au menu de bracketing de votre appareil et sélectionnez l’option « WBB » ou « White Balance ». Vous pourrez ensuite déterminer le nombre de clichés à prendre ainsi que l’écart de température de couleur entre chaque image. Comme pour les autres types de bracketing, n’hésitez pas à expérimenter avec différents réglages afin d’obtenir le résultat final souhaité.

La technique du bracketing offre de nombreuses possibilités pour affiner et optimiser vos prises de vue. Qu’il s’agisse de gérer les contrastes extrêmes, d’étendre la zone de netteté ou d’ajuster la température des couleurs, cette méthode vous permettra d’améliorer grandement la qualité de vos images et d’exprimer pleinement votre créativité en photographie.